La Sophrologie et la Bibliothérapie

La sophrologie et la bibliothérapie

Qu’est-ce que la bibliothérapie ?

C’est une façon de se soulager qui existe depuis que l’homme est un homme, que la femme est une femme. Son origine vient du livre, comme l’indique son nom qui a puisé les mots grecs Βιβλιο « livre » et Θεραπία « thérapie ».  Tout en sachant qu’avant la géniale apparition du codex, début du livre sous sa forme actuelle, l’être humain depuis le tout début de son existence ce sont des histoires qu’il aime entendre et écouter le soir au coin du feu. Parce que se raconter des histoires, c’est s’intégrer dans la grande danse de l’humanité. C’est se faire prendre par la main par ceux qui ont été là avant nous. Ces êtres qui ont été comme nous sensibles, vivants et respirant. Seules les histoires, les livres, arrivent à faire passer ces fragments de pensée au-delà de notre propre durée de vie sur cette planète. La bibliothérapie peut prendre de multiples formes, et a été utilisée depuis la nuit des temps par toutes sortes de religions à travers le monde. Chaque religion a son livre, ses textes sacrés.

La poésie et la littérature explorent depuis leurs créations les élans et les mouvements de l’âme humaine. Sigmund Freud disait lui-même “Partout où je suis allé, un poète était allé avant moi”.

La bibliothérapie c’est apporter les bienfaits de la lecture à tout ceux qui le souhaitent. Lecteurs, non-lecteurs, tout le monde est sensible au rythme de la langue. Cela porte, cela berce, cela soulage. Et comme le dit Régine Détambel dans son ouvrage Les livres prennent soin de nous, cela a une propriété cathartique qui est “un des pouvoirs thérapeutiques du livre”, qui nous amène vers une “sécurité émotionnelle”. En effet selon Jacques Lacan “seule la métaphore donne accès aux émotions et touchent le corps”.

Comment la sophrologie peut être liée à la bibliothérapie ?

La sophrologie peut vous aider à mieux vivre avec vos émotions, les accueillir, les vivres pleinement. Relâcher les tensions, revenir vers son ancrage et sa confiance en soi permet de se laisser aller à vivre des émotions qu’on pensait trop envahissantes. Cela relance, redonne un élan. Et comme le dit Michèle Petit “la lecture relance une activité de symbolisation”, cela permet de se remettre par soi-même dans sa propre histoire. Passer par la sophrologie aide à mieux percevoir les bienfaits de la bibliothérapie. Et la bibliothérapie fournit des pistes dans l’aide aux mouvements de la conscience. Les deux se complètent.

Pour les personnes Hypersensibles la bibliothérapie aide à se sortir d’une spirale de négativité. Car une métaphore juste en remplace une autre. Comme des petits illuminations sur des zones d’ombres en nous, des “ah mais oui pour moi aussi c’est comme ça”. Beaucoup de personnages de la littérature et beaucoup d’auteurs sont des hypersensibles, ce sont leurs regards si particulier sur le monde qui ont inspiré des milliers de personnes sur plusieurs siècles.

Ma formation en Bibliothérapie

J’ai été formée à la bibliothérapie par Régine Détambel autrice de l’ouvrage Les livres prennent soin de nous. Avec elle j’ai pu explorer les différentes pistes possibles en lien avec mon métier de sophrologue, et ainsi découvrir que “le rôle du bibliothérapeute c’est d’aider le patient-lecteur à parvenir à une sorte de maturité”.

J’ai été libraire pendant 10 ans, je connais les livres et les lecteurs. Ma sensibilité m’a toujours aidée à trouver les bons livres pour les bonnes personnes. Et ma formation de sophrologue complète ce savoir-faire.

N’hésitez pas à me contacter pour mettre en place un protocole bibliothérapie / sophrologie qui vous ressemble.

 “Pierres sur le chemin

de toutes les couleurs

je vous contemple

comme un horizon –

l’espace/l’air est entre nous et fait signe

et je suis plusieurs étages au-dessus

mes pieds tremblant

tandis que je m’agrippe à vous”

Marilyn Monroe

Fragments. ed. Seuil 2010