La sophrologie

Le mot Sophrologie est formé de trois termes grec:

  • « σῶς / sôs  » : Harmonie,

  • « φρήν / phrến » : Conscience.

  • « -λογία / -logía » : Etude.

Terme inventé par l’homme qui a créé la méthode dans les années 60, le neuropsychiatre colombien Alfonso Caycedo (1932-2017).

Il s’agit d’un méthode alliant les connaissances des traditions orientales ( yoga, zen, bouddhisme) et les connaissances occidentales ( philosophie, neurosciences, hypnose, méthode de Jacobson …), elle peut être utilisée comme technique thérapeutique ou vécue comme une philosophie de vie.

Les principes fondamentaux de la sophrologie:

  • L’intégration du schéma corporel : Perception de l’ensemble des sensations corporelles;

  • L’action positive : Développer des sentiments positifs, porter un autre regard sur soi et sur les autres.

  • Le principe de réalité objective : Savoir être dans l’acceptation des contraintes du réel, ne pas oublier comment se comporte le monde, et être ouvert à ce qui s’offre à nous.

Une déontologie

Les sophrologues formés sont régis par un code de Déontologie.

Bon à savoir :

  • La sophrologie est complémentaire aux soins de santé (suivi psychologique inclus). Elle ne s’y substitue en aucun cas.

  • Les séances de sophrologie ne sont pas remboursées par la Sécurité Sociale. Certaines mutuelles peuvent prendre en charge vos séances.

La sophrologie, on en parle :

 

Les différents domaines d’interventions